December 12, 2017

 

Faire le Monte carlo Historique 40 ans après le triplé victorieux des Berlinettes Alpine-Renault en 1973 est un véritable rêve avec en plus la participation des Andruet, Ragnotti, Serpaggi, Vinatier, Neyret….

Abord d’une R12 Gordini, montée manuellement à l’usine de Dieppe, c’est un ancien « mulet » de l’usine, nous sommes parti de Reims le dimanche soir avec le n°89. Sans problème, nos sommes arrivé à Champagnole sous la pluie par +5°C. Confiant, nous avons pointé au CH et sommes reparti pour Annecy mais quelques kilomètres plus loin, grosse surprise avec la neige qui ne nous lâchera plus jusqu’au CH où nous pointons avec 11 minutes de retard soit le temps que nous avons mis à monter les pneus clous. Un vrai Monte Carlo pour commencer…

Nous prenons alors la direction de St Nazaire en Royans via Chambéry et la Chartreuse où nous retrouvons la neige, pas facile de tenir le50 km/hde moyenne, et nous pointons juste dans les temps ainsi qu’à Valence après avoir bouchonné sur l’autoroute.

Après une petite pause d’une heure à Valence nous repartons faire une boucle avec les 2 premières ZR que sont Burzet et Antraigues-Le Moulinon. Enfin, nous rentrons à Valence, après 1000 kms et 20 h de route, en 118 ème position en ne pensant qu’à récupérer un peu.

Mardi matin, départ pour une nouvelle boucle autour de Valence avec 4 ZR au programme. Après 2 ZR sans souci en passant par le col de Sarrasset et le Cheylard, nous arrivons à St Bonnet le Froid pour une boucle mythique. Départ au milieu d’une foule digne du Monte Carlo et « patatra », problème avec le Trimaster ce qui nous coûte une dégringolade au classement. Nous terminons l’étape avec une panne d’essence à l’entrée de Valence,90 litresconsommé en 350 kms…., ce qui nous coûte 3 minutes de retard au CH. Finalement nous nous retrouvons 151 ème au classement et un brin déçu.

 Mercredi, nous reprenons la route pour Gap et attaquons la première ZR au col de Gaudissard où nous avons la surprise d’avoir la visite du Prince Albert avec qui nous discutons quelques instants en attendant notre tour de prendre le départ.

Tout de suite, nous retrouvons la glace et la neige et nous enchaînons avec le col de l’Echarasson dont la descente est un peu délicate.

 Nous reste alors deux ZR pour rallier Gap et nous ne sommes pas déçu car nous nous retrouvons de la glace et de la neige brassée le tout sous l’œil de la caméra montée dans la voiture par l’organisation pour contribuer au film officiel du rallye. Nous arrivons à Gap en 132ème position et rassuré car l’assistance à identifié la cause de nos soucis de carburation et trouvé le flotteur de rechange pour remplacer le percé qui nous a quelque peu ennuyé.

 Jeudi, nous quittons Gap avec un carbu en état et arrivons à Monaco sans souci sauf une voiture de Gendarmerie qui nous a volontairement « bouchonné » à30 km/hà la fin d’une ZR où nous devions rouler à 49 km/h !!!

 Après une bonne pause à l’hôtel nous repartons pour la dernière nuit avec le Turini. D’entrée, nous attaquons avec la ZR Col de Castillon- Loda qui sera pour nous la plus difficile avec des plaques de verglas et des épingles à n’en plus finir où la R12 a beaucoup de mal à se relancer. Heureusement, les 2dernieères ZR se terminent sans problème avec un Turini manquant de neige.

 Très heureux d’arriver à Monaco en 117ème position sur 312 au départ, fin d’une superbe aventure.

 

Alpine Gordini Club 86